Bienvenue sur le site de l'U.I.A.

SCIENCES ET SOCIETE

ART ET SCIENCES

Sylvain REYNAL

Physicien
Maître de Conférence
à l’ENSEA Cergy




2 conférences
L'artiste en critique poétique du progrès technique ?
 
Des œuvres de Marcel Duchamp utilisant l'aléatoire aux robots de Bill Vorn, des sculptures nanométriques de Bernard Paysan aux transfusions de sang de cheval reçues par la performeuse Marion Laval, les liens entre art et sciences n'ont jamais cessé de se renforcer tout au long du XXème siècle.
 
Peut-on alors considérer que les artistes sont les derniers critiques d'un progrès technique qui depuis trois siècles constitue le socle fondateur des démocraties occidentales ? En sublimant notre rapport à la technologie à travers une œuvre d'art, contribuent-ils à redonner à celle-ci la part de mystère et d'étrangeté qui lui fait défaut ?
 
Des puces RFID sous-cutanées d'Eduardo Kac aux œuvres très récentes de Tomas Saracéno construites à partir de gigantesques toiles d'araignées, nous proposerons dans cet exposé un cheminement dans l'histoire riche, complexe et parfois tragique du dialogue entre les artistes et les sciences de leur temps.

[Illustration : Par Jeff Keyzer from San Francisco, CA, USA — DSC01529.JPGUploaded by PDTillman, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7065733]
 
"Mechanical Woman Walking" par Mark Galt
"Mechanical Woman Walking" par Mark Galt
Edmond de Belamy, un des portraits créés par une intelligence artificielle - GANs Algorithm, Inkjet printed on Canvas
Edmond de Belamy, un des portraits créés par une intelligence artificielle - GANs Algorithm, Inkjet printed on Canvas
Du jet de dés à l'Intelligence Artificielle : la fin des artistes ?
 
Depuis les années 60, de nombreux artistes ont intégré des algorithmes dans leurs œuvres, qu'on songe au compositeur Iannis Xenakis ou à l'artiste peintre Vera Molnar.
 
Les outils mathématiques ont nourri l'inspiration d'une génération d'artistes plasticiens, compositeurs ou sculpteurs, qui les ont pleinement intégrés dans leur processus créatif.
Mais depuis quelques années, ce sont désormais des outils de création basés sur l'Intelligence Artificielle qui voient le jour.
Pourtant, est-ce aussi simple ? Une Intelligence Artificielle peut-elle véritablement être créative ? Et d'abord, qu'est-ce qui définit la créativité de l'artiste ? Quel rôle joue l'acte manqué dans la création d'une œuvre ? Quelle forme d'art peut produire une IA ?
 
Cet exposé proposera quelques éléments de réponse, en convoquant notamment des philosophes s'étant interrogés sur le rapport de l'homme à la machine automatique, dont Günther Anders, Ernst Bloch et Jean Baudrillard.
 
Lieu : 4 place du Parc aux Charrettes, Pontoise

Dates : Les vendredis 1er – 8 octobre 2021 de 9h30 à 11h00

Tarifs :
  • Adhésion 2020/2021 : 10 euros
  • Abonnement pour le cycle de 2 conférences :  17 euros
  • A la séance : 10 euros ou 9 euros avec la carte de 10 séances
  • La salle ne contenant que 90 personnes*, les adhérents ayant souscrit l’abonnement annuel ou s’étant préinscrits sont prioritaires. Nous ne pourrons accepter les personnes à la séance qu'en fonction des places disponibles.
     
    *Cette jauge peut être abaissée pour des raisons sanitaires ou de sécurité.