Bienvenue sur le site de l'U.I.A.

SCIENCES

L'Homme et les épidémies dans l'histoire de l'Humanité

Jean Christophe GUEGUEN

Docteur en Pharmacie, Pharmacien industriel

4 conférences

 
Que deviendrions-nous si nous étions projetés dans le passé ? Dans la préhistoire, dans l’Antiquité, au Moyen Âge ou même au 19ème siècle, survivrait-on aux virus, aux parasites ou aux bactéries avec lesquelles cohabitaient nos ancêtres ?
 Les maladies contagieuses ont profondément marqué l’Histoire de l’humanité. Qu’il s’agisse de la lèpre, de la variole, de la peste, du choléra, de la grippe espagnole, du virus Ebola ou du Sida, ces épidémies ont toutes laissé des traces indélébiles avec leurs millions de victimes et ne sont donc pas une nouveauté dans l’aventure humaine.
Citoyens de Tournai enterrant des victimes de la peste 1363
Citoyens de Tournai enterrant des victimes de la peste 1363
L’exemple récent de la lutte contre le COVID 19 nous montre que ni le confinement, ni la quarantaine, ne sont de récentes méthodes. C’est d’ailleurs à la Renaissance, en Italie du Nord, que la plupart de ces stratégies ont été établies pour lutter contre la peste, avec l’installation de cordons sanitaires aux frontières, l’utilisation de masques en forme de bec par les docteurs et les malades qui étaient isolés pendant 40 jours de tous contacts humains. A Venise, au 15ème siècle, on exigeait déjà que tout navire en provenance d’une zone infectée par une maladie contagieuse se voit imposer un isolement de 40 jours.
De tout temps, les épidémies ont aussi suscité des peurs collectives, des réactions irrationnelles, voire des crises d’hystérie collective, une recherche de responsables et la stigmatisation de communautés. Si au 14ème siècle, les juifs et les musulmans ont été persécutés, comme bouc émissaire de la peste noire, dans les années 1980, au début de l’épidémie de Sida, les africains ont été accusés de s’accoupler avec des singes. Ce fut ensuite au tour des homosexuels lorsque l'on désigna un steward gay comme le patient zéro. En parlant chaque jour aux américains du "virus chinois", le président Donald Trump a alimenté un racisme latent envers la communauté asiatique. Dans notre inconscient « La maladie c’est l’autre » qui est le seul responsable et ce sera toujours « l’autre » dans notre façon de penser.
Robert KOCH et Louis PASTEUR
Robert KOCH et Louis PASTEUR
Il faudra attendre les travaux de Louis Pasteur et de Robert Koch, dans la seconde moitié du 19ème siècle pour que l’on découvre que les maladies ne sont pas une fatalité mais de résultat de l’infection par des agents pathogènes microscopiques à qui l’on donnera le nom de microbes. Ce cycle permet de découvrir comment fonctionnent ces microbes qui ont modelé toute l’Histoire de l’humanité.
1/Les maladies de nos ancêtres, petite histoire des épidémies. De la fatalité à la réalité.
2/Louis Pasteur et Robert Koch, le microbe ou la fracture allemande
3/Des microbes et des hommes : la Guerre des Mondes
4/Les maladies émergentes, un sujet d’actualité : du Sida au Covid 19, en passant par Ebola.
Dates :  Les lundis 14 - 21 - 28 mars et 4 avril 2022 de 14H30 à 16H00
 
Lieu : 4 place du Parc aux Charrettes Pontoise

 
Tarifs :
Adhésion 2021/2022 : 10 €
Abonnement pour le cycle de 4 conférences : 31 €
A la séance sur place : 10 € ou 9 € avec la carte de 10 séances.
 
La salle ne contenant que 90 personnes*, les adhérents ayant souscrit l’abonnement annuel ou s’étant préinscrits sont prioritaires. Nous ne pourrons accepter les personnes à la séance qu'en fonction des places disponibles.
 
 *Cette jauge peut être abaissée pour des raisons sanitaires ou de sécurité.