Bienvenue sur le site de l'U.I.A.
HISTOIRE DE L’ART
 
UNE HISTOIRE DU BIJOU
Ania GUINI-SKLIAR
               Docteur en Histoire de l’Art, professeur et conférencière
 
Trois cours pour appréhender l’histoire générale de la bijouterie-joaillerie à travers le temps et l’espace.
La parure existe depuis que l’homme existe. Ses fonctions sont plurielles ainsi que ses formes, ses matériaux et ses techniques, selon les civilisations, les zones géographiques et les périodes.
De l’Égypte pharaonique à la place Vendôme, ce parcours permet de découvrir les enjeux religieux, politiques, sociaux, commerciaux et économiques de la création et de l’emploi des parures, qu’elles soient simples ou luxueuses.
L’histoire du bijou, c’est en quelque sorte l’histoire des hommes et des femmes, c’est-à-dire l’histoire de nos sociétés et de ses structures sociales.
 
Trois conférences :
 
1/- La bijouterie dans l’Antiquité.
La plupart des bijoux antiques ont été retrouvés dans les tombes des rois et des grands personnages. Parures de pouvoir politique et spirituel, objets de protection, ces pièces d’orfèvrerie en disent long sur les mentalités et les valeurs des hommes de ces civilisations.
 
2/- La naissance de la joaillerie.
Entre le Moyen-Age et le XVIIème siècle, l’art du bijoutier développe de nouvelles techniques de taille des pierres, C’est la naissance de la joaillerie.
 
3/- La naissance de la joaillerie moderne.
A partir du XVIIIème siècle, grâce à une technologie innovante et des nouveaux matériaux, tous les grands joailliers de la place Vendôme s’en inspireront encore au début du XXème siècle.

Lieu : Maison des Associations, 7 Place du Petit Martroy, Pontoise
 
Date : les lundis 14, 21 et 28 janvier 2019 de 14h30 à 16h00

Tarifs : Adhésion 2018/2019 : 10 euros
             Abonnement pour le cycle de 3 conférences : 24 euros
             A la séance : 10 euros ou 9 euros avec la carte de 10 séances

Rappel : La salle ne contenant que 90 personnes, les abonnés sont prioritaires. Nous ne pourrons accepter les personnes à la séance qu'en fonction des places disponibles.