Flash Player pas à jour

Bienvenue sur le site de l'U.I.A.
 
GEOPOLITIQUE

Les conflits environnementaux
Laurent HASSID
Docteur en géographie,
Enseignant à Paris XIII
 

Au cours de la Guerre Froide, le terme conflit était essentiellement assimilé à des guerres. Depuis une vingtaine d’années, les questions environnementales apparaissent comme un moyen pour les acteurs de s’opposer et ce, à différents niveaux (Etats, collectivités territoriales, communes, ONG, médias…). Comme d’habitude, les séances seront largement illustrées.
 
1/ - Energies et conflits : Depuis les chocs pétroliers des années 1970, les Etats développés ont cherché davantage d’alliances stratégiques ou de nouveaux modes de production pour soutenir leur croissance économique. L’apparition de pays émergents a rendu cette compétition encore plus vivace.
 
2/ - La construction des barrages et la question de l’eau : L’accès à l’eau potable est un enjeu majeur dans de nombreux territoires, y compris les plus développés. La construction de barrages créé des tensions à l’intérieur ou entre les Etats.
 
3/ - Les conflits d’usage en France : Deux exemples seront abordés : le projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes et le projet de barrage de Sivens.
 
4/ - La chasse aux matières premières : Pour soutenir leur croissance économique et l’augmentation de la population, de nombreux Etats ont besoin de matières premières, souvent détenues par des territoires en marge du progrès et donc d’autant plus vulnérables face aux grandes puissances.
 
5/ - La déforestation et l’exploitation des terres agricoles : Phénomènes peu médiatisés, la déforestation et l’achat de terres agricoles par des Etats contribuent à accentuer les inégalités dans la mondialisation. Les territoires au climat équatorial sont particulièrement touchés.
 
Lieu : Maison des Associations, 7 Place du Petit Martroy, Pontoise
 
Date : les vendredis 15, 22, 29 septembre, 6 et 13 octobre 2017,
          de 9h30 à 11h00

Tarifs : Adhésion 2017/2018 : 10 euros
             Abonnement pour le cycle de 5 conférences : 35 euros
             A la séance : 10 euros ou 9 euros avec la carte de 10 séances.
 
Rappel : La salle ne contenant  que 90 personnes, les abonnés sont prioritaires. Nous ne pourrons accepter les personnes à la séance qu'en fonction des places disponibles