Bienvenue sur le site de l'U.I.A.

GEOPOLITIQUE
 
LES CONFLITS CONTEMPORAINS

Brigitte DUMORTIER
Agrégée et Docteur en géographie, maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne, où elle a dirigé le master Culture, Politique et Patrimoine. Auteur, entre autres d’ouvrages, de Géopolitique de l’Afrique et du Moyen-Orient.
Dans une approche géopolitique à plusieurs échelles, on analysera les enjeux économiques, politiques et symboliques sur divers territoires et les conflits qui en ont découlé en s’interrogeant sur les stratégies des différents acteurs. Ce cycle, qui s’appuiera sur une abondante cartographie, présentera à partir de sources fiables quelques conflits contemporains en esquissant un bilan de situations toujours fragiles.
1/ L’Irlande du nord, un processus de paix remis en cause par le Brexit ? 
Guerre de religion, lutte des classes, guerre coloniale, lutte de libération nationale, conséquence de l’obsolescence économique, le drame irlandais relève de tout cela à la fois. Les accords de Dublin, acceptés par referendum en 1998, sont la dernière étape du règlement politique du conflit nord-irlandais. Aujourd’hui, le Brexit ravive la question sensible de la frontière avec la République d’Irlande. 
2/ Le Liban, une guerre de religions ?
Lieu de passage et de brassage au sein d’empires successifs, le Liban participe de la Méditerranée par son milieu naturel, son histoire et sa culture. Il a été le théâtre, de 1975 a? 1990, d’une guerre que l’on présente le plus souvent comme une guerre civile opposant Chrétiens et Musulmans. Cette vision des choses résiste-t-elle à une analyse prenant en compte des enjeux multiples et le jeu complexe d’acteurs locaux, régionaux et internationaux ?
3/ L’Irak, une reconstruction possible ?
En 1968, le parti Baas, socialiste et nationaliste panarabe, prend le pouvoir par un coup d’état et l’Irak subit de 1979 à 2003 le régime de Saddam Hussein. Après une guerre avec l’Iran, une désastreuse invasion du Koweït et une occupation américaine, le pays est en proie au chaos, sur fond de réseaux djihadistes, d’interférences avec la question kurde, de jeu des puissances régionales et de rivalité russo-américaine.
4/ Le retour de la balkanisation : l’éclatement de l’ex-Yougoslavie
Un configuration géographique favorisant la fragmentation, une histoire marquée par des puissances extérieures, des forces centrifuges dans une construction fédérale.
Dates : Les lundis 1er – 8 – 15 – 22 mars 2021 de 14H30 à 16H00
 
Lieu : 4 place du Parc aux Charrettes Pontoise
 
Tarifs : Adhésion 2020/2021 : 10 €
Abonnement pour le cycle de 6 conférences : 28 €
la séance : 10 € ou 9 € avec la carte de 10 séances.
 
 
La salle ne contenant que 90 personnes, les abonnés sont prioritaires. Nous ne pourrons accepter les personnes à la séance qu'en fonction des places disponibles.