Bienvenue sur le site de l'U.I.A.
GÉOPOLiTIQUE

LE BRÉSIL : UN GÉANT
À L’HISTOIRE TOURMENTÉE ?
Etienne SAUTHIER
                Enseignant, historien, spécialiste du Brésil, docteur en Histoire, chercheur associé au Centre de Recherche et de Documentation des Amériques (CREDA)
Pour comprendre le pays, les conférences aborderont à grands traits pour cette raison trois grandes périodes de l’histoire du Brésil : la période Coloniale, la période Impériale (1808-1889) et la période Républicaine.
1/- Période coloniale (1500-1808)
Dès sa découverte au début du XVIe siècle, le Brésil été une colonie portugaise.  Contrairement aux colonies espagnoles, gérées sur le mode du peuplement, les colonies portugaises ont plus souvent pris la forme de comptoirs. Si la colonie brésilienne connait des moments de révolte au XVIIIe siècle (serviles ou d’élites formées au Portugal), celle-ci vit sous la tutelle portugaise, malgré des tentatives de colonisation concurrentes lancées par d’autres puissances européennes.   
2/- Période impériale (1808-1899)
Au début du XIXe siècle, le Brésil construit aussi bien son indépendance (1822) que sa vie politique, sous le règne des empereurs Pedro Ier et Pedro II. Ce siècle est aussi celui où le Brésil doit composer avec une abolition de l’esclavage qui se fait ailleurs dans le monde et malgré des barrières dressées contre la traite négrière, l’esclavagisme reste encore en cours dans le pays. La fin du siècle voit le pays adopter la révolution industrielle et le pays se moderniser, dans le prolongement de l’Europe, qui sert de modèle de développement au pays tout au long de la période.
3/- Le Brésil moderne et contemporain 
Si la révolution qui instaure la république au Brésil en 1889 le fait au son de la Marseillaise, le rapport culturel avec l’Europe se maintient, mais la Première Guerre mondiale introduit une rupture qui permet à la nation de construire son identité culturelle. La première partie du XXe siècle voit le pays se redéfinir culturellement mais aussi se doter de nouveaux centres urbains, culturels et économiques. À cette redéfinition identitaire se couple l’expérience autoritaire de G. Vargas, dans les années 1930, l’engagement du Brésil dans la Seconde Guerre mondiale, mais aussi les 21 ans de dictature militaire que le pays a connu entre 1964 et 1985. L’émergence d’une nouvelle république, dès 1988 n’a pas été exempte de multiples instabilités, économiques et politiques, et l’arrivée au pouvoir de la gauche, en 2002, les années Lula ont représenté une situation particulière dans l’histoire du pays; ce nouveau cycle se termine avec l’élection de Jaïr Bolsonaro en 2018. 
Lieu :     4 place du Parc aux Charrettes, Pontoise
 
Date  :   Mars 2020,   plus de précisions en septembre
 
  • Tarifs :  Adhésion 2019/2020 : 10 euros
  •                 Abonnement pour le cycle de 3 conférences : 24 euros
  •               A la séance : 10 euros ou 9 euros avec la carte de 10 séances

  • Rappel : La salle ne contenant que 90 personnes, les abonnés sont prioritaires. Nous ne pourrons accepter les personnes à la séance qu'en fonction des places disponibles