Flash Player pas à jour

Bienvenue sur le site de l'U.I.A.
                                              MUSIQUE
                                           
                                                  CLASSIQUE
 
Jeudis 11 et le 18 janvier 2018 à 14h30, André Lischke : Schubert
Schubert,  Le Voyage d’hiver.  L’errance solitaire d’un jeune homme en échec amoureux, que Schubert nous fait suivre à travers ce cycle de 24 lieder. Et au terme d’un parcours hivernal déshumanisé, la rencontre avec un étrange joueur de vielle. On entendra les voix inoubliables de Fischer-Dieskau et de Hans Hotter. 
Schubert, L’œuvre pour piano. Bien plus abondante qu’on ne le penserait, elle recèle des  richesses méconnues, notamment dans les Sonates.  Le clavier de Schubert, moins chargé que celui de Beethoven, retrouve fréquemment la ligne de chant propre à l’auteur des lieder, que restituent  Wilhelm Kempff, Alfred Brendel, et d’autres.
 
Jeudi 25 janvier 2018, à 14h30, Edmond Lemaitre : Maurice Béjart
Danseur, chorégraphe mais aussi fondateur de compagnies et enseignant, l‘homme a souvent éclipsé les interprètes ; chez lui, pas de  « danseur étoile ». Edmond Lemaître s’intéressera aux diverses facettes de sa carrière et de ses chorégraphies,  classicisme et modernité. Accompagnée d’un diorama et de vidéos, la conférence fera la part belle à deux ballets emblématiques: le Boléro de Ravel et Le Sacre du Printemps de Stravinsky.
 
Jeudi 1er février 2018 à 14h30, David Christoffel : La mélodie selon Gabriel Fauré
On ne soupçonne pas toujours que ses mélodies font suite à une réflexion théorique très poussée sur la forme. En allant et venant entre les enseignements de Fauré et sa musique, nous essaierons de faire entendre comment le compositeur s'est imposé comme une référence pratiquement canonique dans l'histoire de la musique française.
 
Jeudi 8 février 2018, à 14h30, Marc Dumont : Gluck, un Orphée moderne
 Penser à Gluck, c’est penser Orphée et Eurydice , l’opéra le plus célèbre de celui qui en composa… près d’une cinquantaine ! Grand voyageur, le voilà à Vienne compositeur de la Cour impériale à 45 ans en 1759 et, en 1773, l’invité en France de son ancienne élève claveciniste, Marie-Antoinette. Parisien jusqu’en 1779, il regagne Vienne où il meurt en 1787, à 73 ans, en nous laissant des opéras superbes .
 
Jeudi 15 février 2018, à 14h30, Marc Dumont : Weber, l’inventeur du romantisme
C’est bien à une invitation romantique et poétique que Carl Maria von Weber, mort prématurément, nous convie à travers ses musiques. Son incroyable invention mélodique se mêle à la fabuleuse verve fantastique de  La Gorge aux loups , digne de films d’horreur.
 
Lieu : Maison des Associations, 7 Place du Petit Martroy, Pontoise
 
Tarifs : Adhésion 2017/2018 : 10 euros
             Abonnement pour le cycle de 6 conférences : 42 euros
             A la séance : 10 euros ou 9 euros avec la carte de 10 séances.
 
Rappel : La salle ne contenant que 90 personnes, les abonnés sont prioritaires. Nous ne pourrons accepter les personnes à la séance qu'en fonction des places disponibles.