Bienvenue sur le site de l'U.I.A.

CINEMA
 
HISTOIRES D’ENFANCE

Bruno STREIFF

Metteur en scène d’opéra, conférencier et romancier


2 conférences
1/- Les « Garnements »
Les Quatre cents coups de François Truffaut
La guerre des boutons d’Yves Robert
 
L’enfance difficile vue par le cinéma. Deux styles totalement différents : Yves Robert à ses débuts qui deviendra un des principaux représentants de la comédie à la française et qui pour l’occasion met en scène la France rurale en adaptant un roman de Louis Pergaud.  François Truffaut qui ouvre la porte à la « Nouvelle Vague » : Caméra plus mobile, liberté plus grande laissée aux acteurs, narration se rapprochant du Nouveau Roman.
Deux visions complémentaires témoignant d’un moment de la France et de sa jeunesse mais aussi du renouvellement de style du cinéma « à la Française » datant de l’après-guerre ( tournage  essentiellement en extérieur).  Yves Robert et Truffaut dirigent à merveille les enfants (Jean-Pierre Léaud à ses débuts) et soulignent la nécessité de l’avènement d’une nouvelle génération d’acteurs moins marqués par les traditions.
2/- Les Incompris
L’Incompris de Luigi Comencini
Billy Elliot de Stephen Daldry
 
On peut faire du cinéma grand public de qualité ! Luigi Comencini renouvelle le genre du « mélodrame » dans un film qui raconte les difficultés d’une famille dévastée par la mort de la mère, cependant que Daldry montre celles d’un enfant déterminé à devenir danseur dans une famille ouvrière dévastée par les difficultés économiques et elle aussi privée de mère.
Deux œuvres qui traitent bien entendu de l’incommunicabilité entre parents et enfants. Là encore le jeu de ces derniers fait merveille et se hausse au niveau des autres acteurs professionnels. Deux styles cinématographiques complètement opposés mais qui se rejoignent dans l’étude approfondie d’un milieu donné, grande bourgeoisie pour l’un, populaire pour l’autre. Deux films qu’on pourrait donc qualifier de « naturalistes » et qui illustrent les différences entre les cinémas italiens et britanniques. Deux preuves qu’on peut faire du grand art avec de bons sentiments, n’en déplaise à André Gide !
Dates : Le jeudi 1er avril 2021 de 9H30 à 11H30        ATTENTION aux horaires différents
                Le jeudi 15 avril 2021 de 14H30 à 16H00


 
Lieu : 4 place du Parc aux Charrettes Pontoise
 
 
Tarifs : Adhésion 2020/2021 : 10 €
Abonnement pour le cycle de 2 conférences : 16 €
la séance : 10 € ou 9 € avec la carte de 10 séances.
 
 
La salle ne contenant que 90 personnes, les abonnés sont prioritaires. Nous ne pourrons accepter les personnes à la séance qu'en fonction des places disponibles.