Bienvenue sur le site de l'U.I.A.

HISTOIRE DE L’ART

LE BESTIAIRE DANS L’ART ROMAN
 


Thierry SOULARD
Docteur de l’université
de Paris IV-Sorbonne
Diplômé de l’Ecole du Louvre, Conférencier national


2 conférences


 
Comment interpréter le bestiaire fantastique qui orne les chapiteaux, les peintures et les mosaïques romanes ?
 
Simple jeu décoratif sans réelle signification, comme le laisse entendre saint Bernard :
"Mais que font dans vos cloîtres ces monstres ridicules, ces horribles beautés et ces belles horreurs? A quoi bon, dans ces endroits, ces singes immondes, ces lions féroces, ces centaures chimériques, ces monstres mi-hommes…" ?
 
Il y a indéniablement une lecture spirituelle qui se cache derrière ces images et qui se fonde à la fois sur les textes sacrés et sur des récits et des histoires naturelles empreintes de fantastique, tels le Physiologus et le Liber monstrorum, œuvres littéraires que nous évoquerons.
 
Par exemple,  le lion : le Christ est « le lion de Juda de la Genèse, le  lion rugissant (Osée). Le lion dort les yeux ouverts, comme le Christ meurt mais reste vivant. Dans le Physiologus, le souffle du lion ressuscite ses enfants morts nés, évocation de la Résurrection.
1- Les sources du bestiaire médiéval
2- Des animaux
aux propriétés étonnantes


 
Lieu : 4 place du Parc aux Charrettes, Pontoise

Dates : Les lundis 1er et 8 février 2021 de 14H30 à 16H30

Tarifs :
  • Adhésion 2020/2021 : 10 euros
  • Abonnement pour le cycle de 2 conférences : 16 euros
  • A la séance : 10 euros ou 9 euros avec la carte de 10 séances
  • La salle ne contenant que 90 personnes, les abonnés sont prioritaires. Nous ne pourrons accepter les personnes à la séance qu'en fonction des places disponibles